HISTOIRE DU JUDO
 
Le Judo, une inspiration de la nature
 

C'est en observant les branches chargées de neige et voyant les plus grosses casser sous le poids de l’agresseur naturel et les plus souples s’en débarrasser en pliant, qu'un moine japonais fit le constat suivant : le souple peut vaincre le fort.
S’inspirant de cette observation et des techniques de combat des samouraïs, Jigoro KANO posa en 1882 les principes fondateurs d’une nouvelle discipline :
le Judo, littéralement « voie de la souplesse ».
 
En proposant un développement physique, moral et spirituel, le Judo permet aux judokas de s’épanouir en harmonie avec eux-mêmes et surtout avec les autres.
En France, le judo apparaît dans les années trente, mais il se développe surtout après la deuxième guerre mondiale sous l’impulsion de Maître KAWAISHI et de Paul BONET-MAURY, président-fondateur de la Fédération Française de Judo en décembre 1946.
 

 

 

Franchi en 2003, le cap des 580 000 licenciés place désormais la FFJDA comme la troisième fédération « olympique » en France. Cette réussite est l’histoire d’une passion partagée depuis toujours par tous les acteurs du Judo français, dirigeants, professeurs et pratiquants dans le respect des valeurs morales conformes à l’éthique du Judo.
 

 
A partir des années 60, le courant sportif devient dominant. Le judo est inscrit au programme des Jeux Olympiques de Tokyo en 1964. Brillants lors des compétitions européennes, les judokas français obtiennent leurs premiers succès en 1972 aux Jeux de Munich, puis au Championnat du monde de Vienne en 1975 où Jean-Luc ROUGE devient le premier champion du Monde français. Depuis, les résultats français n’ont fait que progresser tant chez les garçons que chez les filles. Ce qui fait du judo la quatrième discipline sportive en France (en nombre de licenciés).
 
En 2000, aux Jeux Olympiques de Sydney, David DOUILLET devient le judoka le plus titré de tous les temps. (4 fois Champion du Monde et 2 fois Champion Olympique). Detrôné par Teddy Riner, 10 fois champions du monde, quintuple chamions d'Europe et médaillé de bronze au J.O. en 2008 à Pékin, 2 fois médaillé d'or au J.O. en 2012 à Londres et 2016 à Rio.
 

DATES CLÉS
 
1860 Naissance de Jigoro KANO, fondateur du Judo.
1882 Début du Judo Kodokan, méthode d’enseignement de Jigoro KANO.
1889 Premier voyage d’étude de Jigoro KANO en Europe.
1905 Septembre : ouverture d'une école de jujitsu.
1909 Le Kodokan, association privée, devient un organisme reconnu légalement, Jigoro KANO est le premier représentant Japonais du Comité International Olympique.
1911 Création interne officielle d’une section de formation de professeurs de Judo au Kodokan.
1922 Création d’une section "l’Association Culturelle du Kodokan" basée sur les principes du "meilleur emploi de l’énergie" et de la "prospérité mutuelle".
1930 Premiers championnats de Judo, au Japon, à caractère officiel.
1932 Création d’une section "l’Association pour l’Etude Médicale du Judo" au Kodokan.
1935 Octobre : arrivée à Paris de Mikinosuke KAWAISHI.
1938 Décès de Jigoro KANO.
1939 20 avril : première ceinture noire décernée à un français, Maurice COTTEREAU, par le professeur KAWAISHI.
1943 30 mai : premier championnat de France, Jean de HERDT vainqueur.
1946 Création de la Fédération Française de Judo et de jiu-jitsu (FFJJJ), Président Paul BONET-MAURY. (1946-1956)
1947 9 novembre : création du Collège National des Ceintures Noires.
1948 Création de la Fédération Européenne de Judo, Président, Aldo TORTI (Italie).
1950 Première compétition féminine, "autorisée aux dames titulaires de la ceinture orange".
LE JUJITSU
 
Prolongement naturel de la pratique du Judo, le Jujitsu est un art basé sur la défense, qui exclut le risque, mais nécessite un véritable engagement du corps et de l’esprit.Le Jujitsu est une méthode de défense fondée sur le contrôle de soi et de l’adversaire. Ceux qui le souhaitent peuvent progresser à travers les grades et obtenir la ceinture noire. Se préparer physiquement et maîtriser les habiletés techniques fondamentales du Judo et du Jujitsu restent les buts de tout pratiquant.
Le Jujitsu, la tradition martiale
 
Utilisé par les samouraïs lors des combats à mains nues, le Jujitsu a été conservé par les milieux militaires et policiers. Étroitement lié au Judo d’un point de vue historique, il est aujourd’hui également un sport à part entière, accessible à tous et fondé sur le contrôle de soi et de l’adversaire.
Le Jujitsu, une méthode de défense
 
Spectaculaire et efficace, la pratique du Jujitsu, qui exclut la brutalité, vous permet d’améliorer votre condition physique et de développer vos aptitudes à répondre à toute agression. D’abord proposé comme méthode de défense personnelle, le Jujitsu permet d’assimiler progressivement l’ensemble des techniques de combat. Le Jujitsu peut être pratiqué par tous : adolescents et adultes, hommes et femmes.
Le Jujitsu, un art du partage
 
Le rôle du partenaire, donc le vôtre, est essentiel, que vous soyez l’agresseur ou l’agressé. Ce sport est avant tout une relation fondée sur l’entraide mutuelle, condition essentielle pour la progression. Cet échange permet, au-delà de son côté hautement symbolique, une meilleure compréhension de chaque geste, de chaque action.
La pratique du Jujitsu permet pour ceux qui le souhaitent de progresser à travers les grades et obtenir la ceinture noire. Se préparer physiquement et maîtriser les habiletés techniques fondamentales du Judo et du Jujitsu restent les buts de tout pratiquant.
 
La F.F.J.D.A. et ses professeurs de Judo ont cherché et continuent à travailler pour proposer à tous les pratiquants, en fonction de leur motivation, toutes les facettes de ce concept Judo-Jujitsu, hérité de Jigoro KANO.
Proposé comme art martial, véritable méthode de Self-défense, efficace et attrayante permettant d’améliorer l’ensemble des qualités physiques et mentales, le Jujitsu connaît aujourd’hui un réel succès chez les plus de 15 ans.
5a3a1d88c31208.57578369.jpg
5a74a52b0b4a3_image.jpg
240_F_190020800_NGeshCes4yB0sfuk2Yr9kQYiA786vwp9.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com